Edito: Sauce Cubaine en Septembre.

Edit juillet 2019

On a trouvé un lieu d enfer donc les cours continuent le 17 septembre a la maison du mouvement ! 

Hey guys !

Voici un édito hors du commun.
Nous avons décidé de ne pas reprendre les cours de danse réguliers les soirs au café du 7e art en septembre.

Après plusieurs années magiques dans ce lieu très qualitatif nous avons décidé de nous remettre en mouvement.

Nous terminerons l’année en cours bien sûr. Et j’en profite pour remercier l’équipe du café du 7e art pour leurs attentions, leur professionnalisme et leur adaptabilité. C’est un réel plaisir de travailler en commun. Et j’espère toujours y faire des sauts ponctuels.


Pourquoi quitter ?

  • Cette dernière année a été très dure pour nous .
    Nous avons eu beaucoup de groupes de 50  à 70 personnes à côté de la salle où on donnait les cours.
    Crier tout du long, devoir négocier avec les groupes à côté pour le bruit, avoir un bruit ambiant de 70 personnes n’est pas humainement supportable.
    De temps en temps ok, mais à force ça nous fatigue, ça me fatigue.
  • Le lieu devenant très côté, et à raison, les groupes vont se multiplier et il vaut mieux quitter avant de se ruiner la santé.
  • Pour danser nous avons besoin d’un sol glissant, et, malheureusement, le nouveau sol ne glisse pas assez. Pour des petits événements ponctuels c’est ok mais je passe personnellement plus de 15 h semaine dedans et je m’abîme les genoux et chevilles, je dois me préserver, mon corps est mon instrument.
  • Et quelques autres détails.

Mais finalement, tout ça n’a que peu d’importance. La raison est que Je souhaite quitter ce lieu.
Nous arrivons à la fin d’un cycle de 3 années (encore!) et il faut se renouveler même si la peur me dicte de rester au chaud dans l’endroit qu’on a déjà.

Mais si je fonctionne comme ça, si l’équipe Sauce Cubaine fonctionne comme ça, alors nous allons perdre notre motivation, notre identité, notre fougue et notre énergie. Et ça c’est notre force.

Peut être est ce une période de transition.

A voir. Je sais qu’en lisant ces lignes vous vous inquiétez pour nous, vous vous dites HUN!? , etc etc.. Ce choix est mûrement réfléchi.

Donc voilà. Nous quittons le navire sur nos petites barques tranquillement pendant les grandes vacances.


La suite

Bon, on quitte, mais pour aller où ?

Et bien voilà; On ne sait pas.
– Quoi ?? Pas de plan de secours ?? Mais, mais, il faut rester !
– Non, par respect pour le lieu où nous sommes, nous devons décidé de quitter et ensuite voir si on trouve quelque chose. Sinon ça serait de l’hypocrisie. On bosse bien ensemble donc il faut faire les choses dans l’ordre.

Donc on ne sait pas où on sera.
On ne sait pas si on aura l’occasion de continuer.

On sait juste qu’on quitte.


Mais j’aime la salsa!

Alors voilà, j’ai besoin de vous désormais.
Je suis à la recherche de deux voies.

  • Je cherche un lieu comme le 7e art, qui aurait besoin et l’envie de nous prêter, louer un lieu.
    Nous débarquons avec 400 élèves, et bien + en fait. Plus de 2500 personnes prennent connaissance du lieu où on arrive via notre site internet, via les réseaux sociaux, via le bouche à oreille.
  • Mais aussi, on cherche à acheter un lieu pour y créer une Maison de la Salsa avec Harley  & Charly.
    Donc partenariats possibles, associations avec des gens possibles etc.. Ca c’est un rêve et il est peut être temps de le mettre en place.
  • 3e voie optionnelle une pause salsa d’une année pour voyager. (Si je ne trouve pas de solutions viables)

Quand la peur est là

Bien sûr ce choix est un choix qui fait peur.
Pourquoi quitter un lieu, beau, propre, peu coûteux, souple etc etc…
Que vais je devenir ?
Est ce une erreur ?
Je sais ce que je quitte…
Mais si je ne trouve rien?

etc etc.. Tu connais ces questions. Tu les as souvent qui raisonnent dans ta tête quand tu dois faire un grand, un petit saut.

Vous le savez maintenant depuis 9 années je me forme en développement personnel.
Et dans ce développement, j’encourage les gens qui doutent, qui ont peur de passer à l’action, d’avancer et de braver leur peur.

Je me dois de marcher ma parole. Et c’est ce que je fais depuis des années.

Ainsi, je mets en pratique ce que j’enseigne aux gens.

Ecouter la peur. 5 secondes. Et ensuite agir.

Personne ne connait la suite, mais je suis serein, il y aura des solutions pour qui sait demander, pour qui est audacieux, pour qui s’écoute au lieu d’écouter les autres.


Ainsi, voilà nous quittons (mi juillet) et si vous pouvez, voulez nous aider et bien contactez moi.


Un Grand Merci à Akif, merci aux serveurs et serveuses que nous avons croisé, merci aux cuisiniers, merci au lieu, merci aux gens qui nous supportent, merci aux élèves et , merci aux bénévoles, merci à la team Sauce Cubaine, merci à toi que j’oublie et surtout merci à moi même de toujours écouter mon coeur.


Alex.