La préparation au tps 7

Cela commence à faire quelques années que j’enseigne (environ 5-6 années). Dont les 4 dernières à raison de 10 heures de cours par semaine. S’il y a bien une chose que je n’ai pas abordé depuis ce temps( à par vassilala), sauf en cours particulier, c’est de la préparation des passes pour les cavaliers.

Le but de la préparation d’un mouvement est d’être prêt à lancer un mouvement( une passe) sur le temps 1 et donc d’anticiper celui ci.

La préparation la plus connue, en tout cas à Strasbourg , c’est par exemple celle du Vassilala. Elle n’est pas universelle et de nombreuses pédagogies n’utilisent pas cette préparation du vassilala.

En « m’observant » danser et en recherchant comment donner aux élèves la fluidité des déplacements et des passes qu’il manque à certains, j’ai compris que cela pouvait passer par une préparation (entre autres) au temps 7 ou au temps 3.

Quand j’enseigne une passe je l’enseigne académiquement, avec un explication détaillée allant du temps 1 au temps 7. En pouvant décortiquer chaque point si besoin. Çà c’est la base.
Ainsi, les élèves vont apprendre cette passe de façon mécanique et la lancer à partir d’une position ouverte ou fermée.

Le problème c’est que si on fait partir les mouvements au temps 1 , la cavalière est censée bouger temps 1 aussi. Ce qui est très dur pour elle car elle doit réagir plus vite qu’avec un cavalier ayant de l’expérience, qui, sans le savoir, effectue des préparations. De plus sans les positionnements de préparation on danse aussi de façon très mécanique. Le fait d’avoir des préparations permet d’avoir une danse plus fluide, agréable et sans à-coups car le corps est déjà positionné de façon naturelle pour le prochain mouvement. Ces préparations sont faites au niveaux des pas mais aussi au niveau du guidage.

J’ai redonné dernièrement un cours particulier d’une heure consacrée uniquement à la préparation d’un enchufala, d’un dilequeno, d’un sacala et j’ai encore pu constater que ça débloquait complètement l’élève.

Enseigner dans un cours collectif cette partie est assez ardue surtout en débutant où il y a énormément de choses à intégrer. Et surtout, il faut déjà savoir ce que l’on va enchaîner avant même de terminer le premier mouvement. A partir du niveau 2,3,4, je pense qu’il faut aborder la préparation, surtout pour ceux qui ne sortent pas beaucoup ( ceux qui sortent et dansent beaucoup voient cette préparation arriver d’elle même avec l’expérience. Ou pas… D’où certains styles hachés).

Nous aborderons ces points dans nos cours très bientôt dans les niveaux principalement 2 et 3 et peut être 4.

 

Ainsi, saviez vous que pour lancer un enchufla votre pas, sur le temps 7 (pied droit), devrait se trouver légèrement en diagonale avant gauche ( devant le pied gauche). Si vous lancez vos enchuflas en partant vers l’avant.

Bien sûr cette préparation n’a pas lieu d’être dans les pédagogies ou le enchufla est enseigné en reculant sur le 1( vous savez avec un pas salsa ) ou sur place.

N’hésitez pas à me poser la question pendant les cours ou les pauses si vous pensez avoir besoin de ces préparations.